Tutoriel, Expérience Client, Démonstration de Solution, etc. La vidéo est un support pour instruire et inspirer, avec une large audience…

Les personnes ayant vu une vidéo tutoriel sont en moyenne 85% plus susceptibles d’effectuer un achat. (source :  business2community)   

La vidéo est à la fois un contenu court (par exemple : vidéo de présentation d’un produit) et un contenu long (par exemple : un webinaire). Cela dépend des objectifs de l’entreprise.  

D’après les professionnels les plus performants, le top 3 des types de contenu de communication vidéo les plus efficaces dans une stratégie de contenu marketing sont :

  • les témoignages clients,
  • les tutoriels vidéo, 
  • les vidéos de démonstration.

Présentation d’une nouvelle solution ou d’une étude de cas, briefing d’un réseau de distribution, conférence professionnelle, annonce interne…

Une conférence en ligne pour des prospects permet non seulement de générer des nouveaux contacts grâce à l’enregistrement via un formulaire mais aussi de démontrer votre expertise. Il s’agit d’une preuve par la voix de vos talents et de votre savoir-faire dans le domaine que vous connaissez le mieux.

Comment réussir ses webinars ?

Avez-vous déjà réfléchi aux connaissances que vous souhaitez apporter à vos participants ?

Voici maintenant 5 conseils pour réussir au mieux votre webinar et mettre en marche la turbine à prospects.

Incontournable, le livre blanc ou ebook, traite de façon pédagogique de sujets maîtrisés par l’entreprise, le plus souvent sous la forme d’un guide pratique, technique ou de tendances…

Traduction fidèle du terme « white paper » né au Royaume Uni, le livre blanc et ses usages ont beaucoup évolué depuis son apparition en France dans les années 1920, dans un premier temps très institutionnel et surtout plébiscité par les politiques et les ONG, il est devenu aujourd’hui un support de communication majoritairement utilisé par les services marketing des entreprises.

D’un minimum de 10 pages, dans un contexte B to B, en général d’une vingtaine de pages, ce recueil d’informations factuelles, traité de manière objective sur un sujet particulier, est destiné à un public ciblé avec pour objectif d’aider à la prise de décision.

Une des difficultés réside dans la rédaction d’un contenu neutre sans visées promotionnelles apparentes.

Informez vos clients en leur proposant du contenu à valeur ajoutée : plus de données, de cas pratiques, de cahiers techniques… Transmettez à vos clients, ils en seront plus que reconnaissants…

Raison 1 :  Votre entreprise gagne en crédibilité

Pensez-y un moment : vulgariser votre offre et ses bénéfices, parler de votre industrie et répondre aux questions de vos prospects est une excellente façon de montrer à votre clientèle éventuelle que vous êtes un expert dans votre domaine.

En leur offrant des réponses à leurs questions avant même qu’ils ne vous les aient formulées, vous gagnerez des points.

Si vous commercialisez vos produits et services dans différents pays, vous rencontrerez probablement des discussions sur les notions de mondial/ local ou encore standardisation / localisation. Il n’y a pas de solution unique. Cet équilibre fragile est dicté par :

 

• Les produits

• La structure de l’organisation

• Les rôles et répartition des responsabilités

• Les choix de management liés à l’allocation des budgets

 

Si les produits sont hétérogènes, les messages et la conception des campagnes tendent naturellement vers plus de personnalisation.

  1. L’ère de l’autorégulation des médias sociaux est révolue

Les géants des médias sociaux luttent pour se défendre en tant que gardiens de la liberté d’expression et évoquent qu’ils n’ont pas la responsabilité du contenu affiché sur leurs plateformes. Dans un monde caractérisé par des violations de données, du piratage et des fausses informations, les géants des médias sociaux devront assumer une plus grande responsabilité envers leurs communautés s’ils veulent éviter une réglementation lourde au cours des 12 prochains mois. Les appels au changement se multiplient et, en 2019, ne pas réagir aux préoccupations de la société en général ne sera plus une option.

Par Sarah Vizard, News editor Marketing Week

 

La majorité des spécialistes du marketing privilégient les tactiques à court terme par rapport à la stratégie à long terme, tandis que les responsables financiers estiment que le marketing doit toujours être relié à un impact à court terme.

Selon une enquête réalisée par l’IPA et l’ISBA auprès de l’industrie du marketing, 75% des spécialistes du marketing et 73% des agences s’accordent pour dire que les besoins tactiques à court terme sont souvent plus appréciés que les objectifs à long terme. Quelque 58% des spécialistes du marketing et 43% des agences s’accordent pour dire que les directives en matière de marketing changent régulièrement pour répondre aux demandes du marché, avec seulement 22% et 26% respectivement en désaccord.

Par Helen Edwards, journaliste Marketing Week

Les meilleurs praticiens du marketing développent des stratégies basées sur une théorie solide, mais ils sont pragmatiques lorsqu’il s’agit de les mener à bien.

Deux choses rendent le marketing difficile : la théorie et la pratique. Au fil du temps, le marketing s’est avéré être l’une des disciplines les plus exigeantes à étudier et les plus épineuses à appliquer. Ce qui rend la théorie du marketing si tourmentée, c’est le contexte dans lequel il évolue. Le marché associé au comportement humain ne cesse de changer et ces deux éléments forment alors un chaos tourbillonnant. Alors où sont les vérités durables ?